Gas Bijoux, l’artisanat marseillais qui a conquis le monde

L’histoire d’un jeune artiste

Sorti major de la section gravure de l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts, André Gas décide de concevoir ses premiers bijoux « porte bonheur » et d’aller les vendre sur les plages de Saint Tropez. Il est repéré par une chaîne de grands magasins, qui souhaite les commercialiser. Les premières collections Gas Bijoux sont vendues. En 1971, soit deux ans après le lancement de la marque, la première boutique ouvre ses portes à Saint-Tropez. Aujourd’hui encore, cet emplacement « numéro 1 » reste un lieu emblématique pour le bijoutier marseillais.

L’héritage de Gas

En 1999, les deux enfants d’André Gas se joignent à l’aventure, chacun mettant son domaine de compétence au service de la société. Olivier Gas, qui est aujourd’hui le PDG de la marque, est chargé du développement international. Marie, quant à elle, épaule son père et prend la direction artistique pour la création des bijoux, l’aménagement des boutiques et la communication. Elle a même lancé sa propre collection sous le nom de Gas Bijoux By Marie. Comme le dit si bien André Gas : « on n’arrive pas là où nous en sommes sans être aidé » et pout ça, il a su fédérer une « famille » de 65 artisans, dont certains le suivent depuis plus de 30 ans.

Un savoir-faire familial

La conception et la fabrication des bijoux de la marque marseillaise se font dans l’atelier familial, perché sur les hauteurs de Marseille. Le fondateur de la marque trouve son inspiration pendant ses voyages aux destinations ensoleillées comme le Mexique, l’Inde et la Colombie. Une fois le bijou pensé, il passe entre les mains expertes des 65 artisans de l’atelier. Chaque pièce est travaillée en plusieurs étapes : de la soudure, au polissage ou encore à l’émaillage, plus d’une dizaine de procédés sont utilisés pour la confection d’une simple créole. Dans un souci du détail et d’excellence, le créateur de Gas Bijoux encourage ses artisans à laisser place à leurs intuitions artistiques pour que chaque pièce soit unique.

C’est dans cet état d’esprit que le bijoutier marseillais a lancé deux collections personnalisables : le collier Scapulaire Serti avec sa sélection de chaînes et d’ornements ainsi que le bracelet cubes que vous pouvez personnaliser entièrement.

André Gas a su révolutionner le bijou fantaisie par le choix de ses matériaux. Les collections se font en fonction de ses trouvailles et peuvent parfois se faire en éditions très limitées. Chaque création part de métaux bruts, tels que l’étain ou le letton, qui sont ensuite retravaillés au gré des inspirations. Les artisans y ajoutent des matières plus nobles et délicates comme des cuirs italiens et des plumes.

Des collections ensoleillées

Quand André Gas conçoit ses bijoux, il pense aux femmes qui vont les porter. Les créations doivent être légères, fluides et épouser la forme du visage. Elles se démarquent aussi par la palette de couleurs variées, qui est l’ADN de la marque depuis ses origines.

Si Gas Bijoux propose de nouvelles pièces tout au long de l’année sans suivre le rythme des saisons, certaines créations sont devenues des bijoux « signature » intemporels : le scaramouche est l’un d’entre eux. Ce petit scarabée porte-bonheur en métal émaillé, coloré à la main, se retrouve sur des bracelets, bagues et boucles d’oreilles.

Aujourd’hui la marque marseillaise compte une gamme variée de produits destinées aux femmes. En plus des traditionnels boucles d’oreilles, bracelets, colliers, sautoirs, bagues et broches, vous pouvez trouver votre bonheur parmi les bougies, parfums, sacs, pochettes et porte-clés.

Fière de ses influences méditerranéennes, la famille Gas a décidé de lancer une collection de bracelet Hippios dans le cadre du « Projet 24 hrs for the ocean ». L’intégralité des bénéfices est reversée à l’institut océanographique Paul Ricard. Vous pouvez trouver le bijou à l’effigie de l’hippocampe dans les boutiques Gas Bijoux, et sur leur boutique en ligne. Une belle façon de se faire plaisir tout en participant à la sauvegarde des océans.

Un succès international

Depuis l’ouverture de sa première boutique à Saint-Tropez, Gas Bijoux, sous la tutelle d’Olivier Gas, a étendu son réseau avec ses boutiques de Paris, Marseille, Lyon, Milan, New-York, et plus récemment Tokyo. La marque compte plus de 300 points de vente, répartis dans plus de 25 pays à travers le monde. Des boutiques et corners pensés par Marie Gas dans un design hippie chic, qui représente parfaitement les valeurs de la marque.

Retrouvez toutes les collections Gas Bijoux dans la boutique en ligne http://www.gasbijoux.com/

 

By Barbara Timedian

Post a Comment

Name

E-mail Address

Website